• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 16 juin 2008

Blagues pour les femmes

Posté par isabelled.monalisa le 16 juin 2008

cliquer et attendre quelques secondes :  pourfemmespps.pps

Publié dans e: Diaporama | Pas de Commentaire »

COMMENT SONT LES GENS EN VILLE ?

Posté par isabelled.monalisa le 16 juin 2008

Il était une fois un homme assis près d’une oasis, à l’entrée d’une ville du Moyen-Orient.Un jeune homme s’approcha et lui demanda :
- Je ne suis jamais venu ici. Comment sont les gens qui vivent dans cette ville ?
Le vieil homme lui répondit par une question :
- Comment étaient les gens dans la ville d’où tu viens ?
- Egoïstes et méchants. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’étais bien content de partir.
- Tu trouveras les mêmes ici, lui répondit le vieil homme.

Un peu plus tard, un autre jeune homme s’approcha et lui posa la même question :
- Je viens d’arriver dans la région. Comment sont les gens qui vivent dans cette ville ?

Le vieil homme répondit de même :
- Dis-moi, mon garçon, comment étaient les gens dans la ville d’où tu viens ?
- Ils étaient bons, bienveillants, accueillants, honnêtes.
J’y avais de nombreux amis et j’ai beaucoup de mal à les quitter.
- Tu trouveras les mêmes ici, répondit le vieil homme.

Un marchand qui faisait boire ses chameaux, avait entendu les deux conversations. Dès que le second jeune homme s’éloigna,
il s’adressa au vieillard sur un ton de reproche :
- Comment peux-tu donner deux réponses complètement différentes à la même question posée par deux personnes ?
- Mon fils, dit le vieil homme, chacun porte son univers dans son coeur. D’où qu’il vienne, celui qui n’a rien trouvé de bon par le passé ne trouve rien ici non plus. Par contre, celui qui avait des amis dans l’autre ville trouvera ici aussi des amis loyaux et fidèles. Car, vois-tu, les gens sont vis-à-vis de nous ce que nous trouvons en eux. 

Publié dans a: Pensees Positives | Pas de Commentaire »

A l’école

Posté par isabelled.monalisa le 16 juin 2008

Il est intelligent et doué, mais ce n’est pas un grand travailleur. Comme il apprend très vite, il survole les sujets. Dès le début de sa scolarité, il est important de surveiller qu’il assimile totalement les bases et qu’il fasse preuve d’un minimum de précision. Il est souvent plus mûr intellectuellement que ses camarades de classe, et prend l’habitude d’être correctement classé sans se fatiguer, ce qui ne l’incite guère à l’effort. En revanche, s’il se décide à travailler, il peut atteindre les premières places. Il va à l’école avec plaisir, car il retrouve de nombreux copains. Grand communiquant, il sert souvent de porte parole ou participe au journal de l’école. Il prend la parole en public avec aisance, répond bien s’il connaît le sujet  et improvise quand il n’a pas appris sa leçon. En classe, il est peu dissipé mais manque de concentration. Il n’hésite pas à faire rire les autres au dépens d’un enseignant qui lui semble trop étroit d’esprit ou injustement sévère, ce qui lui vaut certaines inimitiés. En revanche, il peut se surpasser avec un professeur compréhensif et qui reconnaît son intelligence. En fait il est plus adapté aux méthodes d’enseignement qui valorisent la personnalité, à condition qu’elles l’incitent aussi à se responsabiliser. Il apprend rapidement à lire et à écrire. Il est généralement doué pour les langues et apprécie la logique des mathématiques. Comme il adore les livres, il a de bonnes notes en français et se constitue une importance culture générale qui lui permet d’obtenir des résultats corrects dans la plupart des domaines. C’est un enfant qui manque d’autodiscipline et recherche la facilité. Il commence ses devoirs à grande peine, et se laisse distraire tout de suite. Il finit par les bâcler au dernier moment, quand il ne les fait pas faire par d’autres. Il est préférable qu’il travail seul et dans un endroit calme, à l’abri des tentations. Votre intervention est importante mais doit rester légère. L’idéal est de déterminer un planning avec lui et de l’inciter à s’y tenir. Ne l’obligez pas à rester assis trop longtemps. Fixez lui des petits objectifs à atteindre avant chacune de ses pauses, qui doivent rester courtes. Mieux vaut instaurer la règle non négociable de finir les devoirs avant d’aller se coucher.

Publié dans b:1c:l'enfant gemeaux | Pas de Commentaire »

12
 

Mon blog . |
Sombres Reminiscences |
dreakill |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Huguette.... vie et secrets.
| Introspection des doigts de...
| noamauduit