• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 15 septembre 2010

Mes bêtises d’enfants et d’ado

Posté par isabelled.monalisa le 15 septembre 2010

Mes bêtises, et oui :wink:

- a 5 ans, en jouant aux billes avec les garçons en récréation et j’étais forte :wink: ; j’ai une fois de plus fait des trous à mon collant de laine (quelle horreur :evil: ca piquait ce machin) et ma mère m’avait prévenue que si une fois de plus se faisais des trous à mon collant j’aurait 30 coups de martinet :sad: alors, que faire pour éviter cela  :?: oui une superbe idée :idea: pleurer non stop en classe. Résultat l’instit qui était la directrice est partie chez elle (logement dans l’école) pour prendre de quoi repriser mon collant. J’étais super fière de moi :grin: sauf que j’avais oublier un détail ! :!: et oui une reprise se voit :sad: . Mais miracle, ma mère a fait aucun commentaire mais a malgré tout demandée des explications à l’institutrice. :arrow: mais pas de coups de martinet  et c’est elle qui a eue honte. Ptdrrrrrrrrr

- A 6 ans => marcher avec tes tongues et me planter un clou rouillé dans le pied => toujours la cicatrice

- Au même âge, ma mère avait décidée que je ne devais plus faire la sieste le jeudi après midi (jour sans école à cette époque) et bien moi NON pas du tout de cet avis. La première semaine je me suis tranquillement installée sur le lit => je me suis faite :evil: disputer. Et bien pas grave j’avais une autre idée ET UNE SUPERBE :idea:  même. Le jeudi suivant je me suis mise sous le lit, et comme les dessus de lit touchait le sol, personne ne pouvait me trouver. De cela reste une inquiétude importante de tous, me chercher partout et même aller au poste de police pour signaler ma disparition. Encore à ce jour je suis fière de moi :grin: car j’ai eue le droit de faire les siestes que je voulais !

- A 7 ans, très curieuse, je voulais comprendre comment fonctionnait une chaine de vélo avec les pistons, dérailleurs etc => j’ai mis ma main et fait tourner  les pédales avec l’autre => fortement déconseillé, ca fait très très mal :twisted: et ma sœur qui était à mes cotés rigolait bien sur

- Le cahier modèle de la classe était celui de ma sœur, propre enfin irréprochable. :mrgreen: et le cahier le plus horrible, même impossible à lire était => et oui le miens :eek: => mais je n’étais pas responsable je n’avais pas compris qu’il fallait secouer légèrement son porte plume après l’avoir trempée dans l’encrier :?: => de ce fait l’école a obtenue une dérogation pour que j’écrive au stylo bille. Et il y a eu des jaloux

- A 8 ans => passer l’été à apprendre à faire du vélo sans les petites roues pour me rendre à l’école car mon frère et ma sœur ne voulait pas de moi et mes petites roues => ils étaient pas gentils avec moi :cry:  et cela fut très difficile. Mais le jour de la rentrée je suis partie très fière sans, mais pas très longtemps car je suis tombée et avait mains et genoux en sang, mdrrrrrrr maintenant

- A 10 ans toujours très curieuse de nature, il faut que je comprenne tout à tout, moins maintenant avec la maladie. Le derrière de la vitrine réfrigérante de la boulangerie où travaillait ma mère avait un ventilo, normal, logique, mais => je voulais comprendre la raison de sa mise en route, et faisais tourner les palles avec mes doigts jusqu’au moment ou la température était trop forte et que le ventilo c’est mit en route par lui-même  la aussi ca fait mal pour les 3 doigts dedans !

- A 15 ans, nous devions faire le ménage à fond le mercredi => ma sœur ne participait jamais et un jour j’ai lancée sur elle les ciseaux de couture de ma mère pour lui faire peur, le ciseau c’est planté dans son bras je n’en suis pas fière ! :???:

- A 16 ans, le chemin qui menait à mon internat était limité à 30KM/H => il y avait 120 garçons pour 30 filles, et avec les copains on a fait une course folle, et bien au bout devinez qui nous attendait…  la police pour excès de vitesse et oui :grin:

- Toute mon enfance voulant toujours tout comprendre :?: => je démontais tout ce que je trouvais :idea:  mais malheureusement lors de remontage il y avait toujours une ou plusieurs pièces en trop :cry: => donc impossible de le cacher aux parents  :twisted:

- L’année de ma seconde et puis après jusque mes 21 ans. Un garçon prenait le même train que moi et était dans mon lycée, mais lui était en terminale. Un jour nous avons sympathisé il habitait à 15 Km de chez moi et lorsqu’il a eu son permis de conduire sa mère lui a acheté une 4L et nous partions au bahut avec. Et le week end nous sortions un max ainsi que tous les longs week end et les vacances. Car après il a eu une fuego et une caravane le luxe quoi. Je travaillais les week ends les vacances scolaires pour pouvoir partir avec lui et nos amis. Ma mère ne dormait pas souvent lorsque je sortais sauf lorsque c’était lui. Et pourtant, David levait beaucoup le coude et je me demande encore comment nous n’avons jamais eu d’accidents. Ma mère connaît la vérité depuis moins d’un an   :grin:

- De 17 à 18 ans, donc ma première et terminale car je n’étais plus interne, j’avais un copain de ma classe qui avait le permis de conduire :grin: ca c’est le top du top. Le samedi soir ses parents lui prêtait une diane et il avait la permission d’aller jusqu’à un endroit bien précis où habitait toute une bande d’amis. Nous, nous voulions aller sur Paris :shock: il fallait donc trouver une solution et bien j’ai trouvée une :idea: de génie oui oui. Comment duper les parents :?: et trouver l’argent pour l’essence et de quoi jouer au flipper à Paris. Pour tromper les parents sur les Km en trop, arrivé à l’endroit de destination autorisé, je débranchais le compter et le rebranchais au retour. Mais comment payer l’essence et les jeux :sad: encore une fois une très bonne idée ! Allant souvent en Angleterre avec ma chorale je m’étais rendue compte par le plus beau des hasards que les pièces de 2 pens correspondait pile poil à nos pièce de 10 Francs. Donc à chaque déplacement, tous les membres de la chorale faisaient le maximum pour revenir avec des pièces de 2 pens et je les remboursais ; donc pour les jeux tip top et il y avait une station d’essence qui dès 21 H ne fonctionnait que sur une pompe avec des pièces de 10 Francs. Donc aucun soucis  :grin:

Aujourd’hui je n’en suis pas fière  car nous avons volé plus exactement dupé les personnes.

Mais la Diane n’était pas toute jeune, et un soir en rentrant panne sur l’autoroute la cata ; que faire. Déjà tel de la borne mais il fallait remorquer la voiture et payer je dis oups chez moi, ma mère sait que nous allons à Paris, je pense qu’elle va nous sortir de ce cauchemar. Effectivement malgré un réveil à 3 H de mat et tous les détails elle a dit : « ok j’avance la facture au dépanneur pour le remorquage mais vous vous engager tous à me rembourser une certaine somme par semaine »; oufffffffffffffff et la nous avons tous dit oui oui.. Et Fred est rentré chez lui à pied et a dit à ses parents qu’une fois qu’il m’avait déposé la voiture fumait donc qu’elle était chez moi. Son père est venu heureusement j’avais rebranchée le compteur et nous nous savions que nous avions coulé une bielle, mais faisions les ignorants devant son père. Franchement je crois que c’est la plus belle peur de mon adolescence. Et ma mère a été remboursée dans son intégralité, et franchement elle a été cette fois ci plus que super géniale. Merci maman  

- Le mois qui a suivi mon Bac, je me suis faite opérée de la hanche. Le chirurgien attendait la fin de ma croissance. Et ma mère que je ne manque pas le lycée. Donc juillet arrive, je passe au bloc. Dans mon esprit je ne restais pas plus de 10 jours à l’hôpital, donc avait emporté des cigarettes pour cette durée. Le stock diminuait totalement et ma mère a refusée de m’en apporter en me disant ; « très bonne occasion d’arrêter ». Mais moi pas de cette avis  du tout ! Le surlendemain Fred (celui avec qui j’allais à Paris avec la diane) vient me rendre visite et je lui parle de mes cigarettes.  Ni une ni deux, il me propose de me conduire en ville pour en acheter. Et oupssssss me voilà mettre un flacon des 4 rodons dans chacune de mes poches de ma robe de chambre et une dans chaque mains. Et l’expédition pour le centre ville commence, il ne trouve pas mieux que d’aller dans le tabac du centre ville, là où beaucoup pouvait nous voir !!!  Et bien pas grave je vais acheter mes clopes dans cette tenue et de retour à l’hôpital, je tombe nez à nez avec ma mère qui me cherchait et qui avait alertée le personnel de l’étage. Où pouvais je être ???? Nous nous étions Fred et moi mord de rire ce n’était pas le cas de ma mère. Après elle m’apportait des cigarettes :lol: et pour le personnel soignant j’étais dans la parc.

Voilà mes bêtises, à vous pour les vôtres en commentaires ;) 

:wink:

:cool:

Publié dans l: Petits mots | 29 Commentaires »

 

Mon blog . |
Sombres Reminiscences |
dreakill |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Huguette.... vie et secrets.
| Introspection des doigts de...
| noamauduit