Leucémie

Posté par isabelled.monalisa le 22 août 2012

Bonjour,

Voici un commentaire de Jean-Jacques que je veux vous mettre en article car il reflète très bien le situation et est réaliste afin que beaucoup comprenne la vie des personnes atteint d’une leucémie comme moi et beaucoup d’autres.

 

Bonjour Isa-Belle,

En 1994, j’avais un copain qui avait un an de moins que moi mais qui avait attrapé cette saleté de leucémie (à 36 ans, merde !!!) et il pouvait voir de sa chambre d’isolement les gens à l’extérieur grâce à des vitres sans teint.
La dernière parole qu’il m’a dite :

« Tu sais, il faut profiter de la vie : des choses pas très compliquées des fois…
L’autre jour, j’ai vu un Papa qui tenait la main à sa fille. Elle mangeait une glace, ils étaient heureux…
Tu vois, c’est dans des conneries comme ça qu’on s’aperçois que le bonheur est là, mais on n’en n’a pas conscience sur le moment qu’on le vit !
Si je pouvais faire le chemin à l’envers, bon sang ce que je profiterais de chaque instant présent !!! »

Je lui réponds :

« Oui, mais ça, on ne peut le savoir qu’après… »

Lui :

« C’est ce que je viens de découvrir depuis que je suis dans cette chambre stérile !
Et oui, c’est le paradoxe de cette putain de vie : savoir les choses trop tard, et se dire que les anciens avaient raison…
Quand tu penses que j’aurai même pas le temps d’être un ancien !!! »

Moi :

« Ha non, dis pas ça !!! »

Il m’a regardé avec cette lucidité qui me glaça le sang, et effectivement, quinze jours plus tard, mes larmes coulaient comme celle de sa veuve et de ses deux enfants, tandis qu’une étoile de plus brillait dans le ciel…

La semaine d’avant, j’ai su qu’il l’avaient laisser sortir pour connaître un de ces derniers instants présents auprès d’eux : gloire à ce médecin qui a respecté son choix plutôt que la raison médicale !!!

6 Réponses à “Leucémie”

  1. binicaise dit :

    Pourquoi faut il être « un ancien » pour que toutes ces petites choses qui font le bonheur nous apparaissent, quel dommage que notre expérience ne serve à rien et qu’il faille être près du passage pour les savourer. Si ce texte pouvait faire prendre conscience que la moindre petite chose peut être du bonheur si on le veut .
    Tu fais preuve d’un grand courage et surtout d’une grande lucidité, je te fais de gros bisous Jacqueline.

    Dernière publication sur Binicaise : Blog en pause pour une durée indéterminée.

  2. moi dit :

    Triste je suis en lisant cela et surtout le com a domi mais elle a malheureusement raison je ne peux en dire plus si je te fais de gros bisous

  3. Bonsoir Isa-Belle,

    J’ai tellement souffert de la perte de ceux des miens qui sont partis bien trop tôt, si tu savais…
    Passe une bonne nuit, petite soeur, demain sera un autre jour !

    Grrrrrros bisous mon immortelle,

    Jean-Jacques.

    Dernière publication sur  : Adieu Manitas...

  4. nathalie dit :

    bonsoir isabelle

    effectivement, ce commentaire et poignant
    je pense souvent à vous, je me dis que j’ai beaucoup de chance, de pouvoir profiter de ma famille, faire des câlins à mes enfants, me promener et profitez de tout contrairement à vous qui êtes a l’hopital depuis des mois.
    je vous admire, et grâce a vous je profite du présent contrairement à avant.
    Merci pour cette belle leçon de courage .
    Je vous embrase .
    Nathalie

  5. domie dit :

    Ma chérie,

    Tu as raison de mettre en avant ce texte que Jean Jacques t’a adressé…..

    Oui c’est vrai que cette vie est un isolement,plus de trois mois dans une chambre d’hôpital,alitée du matin au soir, pas facile de supporter tout ça, tu t’ai toujours battu, poussant ton fauteuil, conduisant ta voiture…….

    Aujourd’hui, petit à petit, tu perds ton autonomie, déprendre des soignants devient un fardeau, je comprends que tu puisse être saturée de cette situation, attendre ce jour où tu seras cette magnifique étoile brillant, on voudrait tous que ce jour soit le plus loin possible….

    Mais toi, quel est ton souhait ???

    Je connais ta réponse ma belle, je sais, je te comprends, je t’écoute, j’attends tes mots, je devine ceux que tu ne veux pas me dire pour me protéger sans doute……

    Je t’envoie toute ma tendresse, des tendres baisers que je dépose sur tes joues.

    Je t’aime ma belle ISA.

  6. christiane dit :

    Bonjour Isabelle, par une belle journée d’été e reste au frais dans ma maison, il fait trop chaud dehors et je me promène tranquillement, enchanté de te rencontrer ton univers me plait. Tes mots pour exprimer tes maux me vont droit au cœur, je reviendrais te découvrir bonne soirée et a bientôt si tu le veux

Laisser un commentaire

 

Mon blog . |
Sombres Reminiscences |
dreakill |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Huguette.... vie et secrets.
| Introspection des doigts de...
| noamauduit