toujours y croire

Posté par isabelled.monalisa le 29 juillet 2010

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Visez toujours la lune.
Même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles.



Les Brown
Pendant le tournoi de Roland Garros, l’un des demi-finalistes reprenait l’essence de cette citation pour expliquer son ambition.

Quand on sait à quel point, à ce niveau de compétition, les sportifs sont préparés techniquement et physiquement, on se dit qu’en effet, la détermination, la ténacité et la confiance en soi sont indispensables pour l’emporter face à son adversaire.

Mais n’est-ce pas parfois le cas dans notre vie à nous ?

Quelle chance avons-nous lorsque, confronté à une situation difficile, nous partons battus ? Abandonnant par forfait au motif que franchir la difficulté est inaccessible ?

Oh, bien sûr, nous savons bien qu’il ne suffit pas de vouloir arriver à un objectif pour y parvenir ! Mais quand on ne se fait pas confiance, quand on n’essaie même pas … alors nos chances sont nulles.

Je ne suis pas particulièrement sportif, mais j’ai connu beaucoup de personnes qui se sont investies dans le sport, sans jamais aller très loin en compétition. Mais ces personnes y ont gagné des amis,
une bonne condition physique, et souvent de très grandes satisfactions.

La plupart ont amélioré leur confiance en elles, et ont trouvé un bon moyen d’avoir un meilleur équilibre émotionnel.

Frédéric aimait la musique depuis tout petit.
Il a un père musicien et mélomane.
Même si son violoncelle était plus grand que lui quand il a débuté, il a travaillé consciencieusement et a appris à savoir écouter et connaître la musique.

Quand il a eu son prix de Conservatoire, il a hésité à tenter le concours pour entrer au Conservatoire National Supérieur de Paris.

Il pensait qu’il n’aurait peut-être pas le niveau, puis il a tenté sa chance. Une première fois, puis encore jusqu’à ce qu’il réussisse.

Il y a côtoyé des musiciens passionnés, des virtuoses passionnants.

Plus de 15 ans après, il n’est pas riche.

Mais il vit de sa passion : il enseigne dans un conservatoire en Région Parisienne, et joue régulièrement à l’Opéra.

Il fait régulièrement de la musique de Chambre, trouvant son épanouissement à jouer avec des musiciens qu’il apprécie, mais aussi en révélant chez certains de ses élèves le plaisir de son instrument.

Il a visé la Lune. Je ne sais pas s’il l’a atteinte, mais il ne serait pas parmi les étoiles plusieurs heures par semaine s’il ne l’avait pas fait.

Et vous, quelle est votre Lune ?

Publié dans a: Pensees Positives | 6 Commentaires »

Comment etre heureux

Posté par isabelled.monalisa le 24 mai 2010

Au bord de l’eau, dans un petit village côtier, un bateau rentre au port, ramenant plusieurs poissons.

Un homme d’affaires qui voit la scène complimente le pêcheur sur la qualité de ses poissons et lui demande combien de temps il lui a fallu pour les capturer :

- Pas très longtemps, répond le pêcheur.

- Mais alors, pourquoi n’êtes-vous pas resté en mer plus longtemps pour en attraper plus ?, demande l’homme d’affaires.

Le pêcheur répond que ces quelques poissons suffiront à subvenir aux besoins de sa famille.

L’homme d’affaires est surpris :

- Mais que faites-vous le reste du temps?

- Je fais la grasse matinée, je pêche un peu, je joue avec mes enfants, je fais la sieste avec ma femme.
Le soir, je vais au village voir mes amis. Nous buvons du vin et jouons de la guitare. J’ai une vie bien remplie.

L’homme d’affaires l’interrompt :

- Je peux vous aider à avoir une vie meilleure.
Vous devriez commencer par pêcher plus longtemps. Vous pourriez ramener plus de poissons, les vendre et gagner plus d’argent.

Avec les bénéfices dégagés, vous pourriez acheter un plus gros bateau.
Avec l’argent que vous rapporterait ce bateau, vous pourriez en acheter un deuxième et ainsi de suite jusqu’à ce que vous possédiez une flotte de chalutiers.

Au lieu de vendre vos poissons à un intermédiaire, vous pourriez négocier directement avec l’usine, et même ouvrir votre propre usine.
Vous pourriez alors quitter votre petit village pour aller vivre dans une grande capitale, d’où vous dirigeriez toutes vos affaires.

Le pêcheur demande alors :

- Combien de temps cela prendrait-il ?

- 15 à 20 ans, répond l’homme d’affaires.

- Et après ?

- Après, c’est là que ça devient intéressant, répond l’homme en riant.
Quand le moment sera venu, vous pourrez vendre votre société et vous gagnerez des millions.

- Des millions ? Mais après ?

- Après, vous pourrez prendre votre retraite, habiter dans un petit village côtier, faire la grasse matinée,
jouer avec vos petits-enfants, pêcher un peu, faire la sieste avec votre femme et passer vos soirées à boire et à jouer de la guitare avec vos amis.

- Mais… n’est-ce pas ce que je fais déjà ?

 

 

Après quoi courez-vous ? Cela participe-t-il à votre bonheur et à celui de vos proches ?

J’aime bien cette histoire qui nous rappelle à l’ordre : est-ce après notre propre idéal que nous courons, où après des images toutes faites de ce qui DEVRAIT être notre bonheur ?

Combien d’amis, d’argent, de reconnaissance vous faut-il pour atteindre le bonheur ?

Et si le bonheur était déjà là, dans vos mains, autour de vous, à vos portes ?

Puissiez-vous toujours avoir des ambitions qui soient au service de votre bonheur, et non au détriment de celui-ci.

Publié dans a: Pensees Positives | 5 Commentaires »

Test d’intelligence

Posté par isabelled.monalisa le 4 mai 2010

Tu vaudras aux yeux des autres ce que tu seras à tes yeux.

 


Proverbe latin 

Vous arrive-t-il de vous décourager, de vous dévaloriser ou de perdre confiance en vous ?

Peut-être, mais à qui n’est-ce jamais arrivé !

Depuis l’enfance, nous sommes l’objet de comparaisons : qui est le plus grand, le plus petit, le plus sage. Quel est celui ou celle qui court le plus vite…

Au début du XXème siècle, deux chercheurs français ont mis au point un test « d’intelligence », pour détecter les élèves en difficulté scolaire. Mais c’était oublier qu’il y a tellement de formes différentes d’intelligence, qui ne s’expriment pas toutes dans le cadre de l’école…

Le monde des adultes nous met de plus en plus en « concurrence », en oubliant parfois de nous aider à « faire ensemble ». Ainsi, où que l’on se trouve, on peut de sentir décalé, inférieur, incompétent.

Pourtant, il ne sert à rien de se dévaloriser : là où il nous semble être inférieur, nous sommes simplement différents.

C’est parce que nous avons une identité, parce que nous sommes DIFFERENTS, que nous sommes plus doués dans certaines situations et moins dans d’autres.

Votre valeur ne diminue pas quand les autres ne semblent pas la voir. Apprenez chaque jour à mieux vous connaître, ainsi vos talents auront de plus en plus d’occasions de s’exprimer.

L’équilibre est difficile entre l’orgueil et la modestie : mais douter de votre valeur ne vous aide pas, et ne permet pas aux autres d’entrevoir vos qualités et vos aptitudes.

J’aime bien la phrase de Guy BEDOS qui dit : » Soyez sans crainte, le talent n’est pas contagieux !  »

Puisse-t-elle vous aider vous aussi à exprimer sereinement vos talents sans peur d’être jugé ou de faire preuve d’orgueil.

Pour que les autres vous accordent leur confiance, il faut d’abord que vous puissiez vous l’accorder vous-même.

Alors changez votre regard sur vous-même.

Jugez-vous avec bienveillance, et acceptez-vous tel ou telle que vous êtes. Avec le temps, le regard des autres changera, lui aussi.

Publié dans a: Pensees Positives | 3 Commentaires »

1...34567...27
 

Mon blog . |
Sombres Reminiscences |
dreakill |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Huguette.... vie et secrets.
| Introspection des doigts de...
| noamauduit