• Accueil
  • > Confiance en soi, Estime de soi, S'Aimer

Donner un sens à sa vie,

Posté par isabelled.monalisa le 7 mai 2011

J’ai commencé à m’interroger sur le sens que je pouvais  donner  à ma vie quand je me suis retrouvé en fauteuil malgré mes deux enfants, j’ai eu la sensation qu’on m’avait enlevé une partie de moi-même, voire même une raison de vivre. Je me suis donc beaucoup interrogée sur ce que je voulais faire de toutes les années qui me restaient à vivre : que voulais-je transmettre ? À qui ? Que pouvais-je apporter aux autres et à moi-même, comment réussir ma vie ? Et donc je me suis remise en question de la façon suivante.

 

Le pourquoi avant le comment.
Nous nous interrogeons rarement sur les sujets tels que « quel est le sens de ma vie ? », « pourquoi suis-je sur terre ? », « que puis-je apporter aux autres ? ».
En revanche on peut se demander « dans quel but est-ce que je fais cette action ? », ou encore « a quoi tout cela va-t-il me mener ? ». Ces questions ne sont pas anodines. Mais avant de se poser ces questions, il faut se demander  pourquoi ?
Quelle est l’utilité de s’interroger sur le sens de la vie ? Peut-on vivre sans se poser cette question ? À quel moment y répondre devient il important ?

 

Faire une réflexion sur soi.
S’interroger sur le sens de sa vie n’est pas ce que l’on pourrait nommer une activité quotidienne. Au contraire cela arrive souvent à des moments bien précis, et oui dans des moments difficiles pour soi, la famille ou des amis. Et dans des moments de crises.

 

Moyen de se connaître.
On peut s’interroger sur le sens de sa vie parce qu’on aime se poser des questions, réfléchir sur soi afin de mieux se connaitre et pourquoi pas « s’améliorer ». Cela est louable et donne du sens à sa vie. Se connaitre et analyser son comportement est peut être ce qu’il y a de plus difficile à faire. Car il fait parfois prendre conscience de : changements, manque d’objectifs, l’image que les autres ont de nous, notre fonctionnement, nos pensées, nos émotions.
Cela nous perturbe d’autant plus que le rythme de vie que nous avons laisse peu de place à l’introspection et la  réflexion.

C’est pourquoi il faut de temps à autre s’interroger sur le sens de sa vie.

Publié dans Confiance en soi, Estime de soi, S'Aimer, m: Pensees | 2 Commentaires »

Triste à en mourir

Posté par isabelled.monalisa le 21 avril 2011

Bonjour,

 

Si vous vous êtes sur cet article, c’est que c’est votre état d’âme actuel ou parce que vous êtes un habitué de ce blog. Merci d’être là et de lire la suite.

 

Oui vous êtes mal, vous n’avez qu’une seule et unique pensée en tête =  votre tristesse, vous vous focalisez dessus et plus le temps passe et plus vous vous dites que la seule solution est de vouloir mourir.
La raison de votre mal être est réelle,  profonde, et cela quelque soit la raison, votre âge ; chacun a le droit d’avoir cet état d’esprit et je vous comprends parfaitement. Mais la vie ne s’arrête pas pour autant !
Réfléchissez sincèrement au fond de votre cœur.  Je suis persuadée qu’au fond de vous, il y a des souvenirs de moments heureux, intenses, alors pourquoi ne pas y songer le plus possible afin que votre esprit  se libère un peu de la raison de votre tristesse et progressivement un petit sourire va se former discrètement sur vos lèvres pour devenir un réel sourire.

 

 Et maintenant afin de vous aider, je fais vous donner des petits conseils, cela ne vient que de moi et je ne suis pas psychologue, mais c’est par mon quotidien, mes soucis et la manière dont je fais pratiquement tout le temps pour les gérer, alors je vais essayer de vous guider. Chacun a sa propre représentation du bonheur, c’est le but ultime de tout être humain.

 

Petits conseils pour être heureux :

 

-Chacun souhaite être heureux, c’est dans notre nature. On ne peut le provoquer seul mais il est possible d’y contribuer.
-Il n’y a que nous qui pouvons décider de l’être, il arrivera en suivant le courant de notre vie, mais ne jamais oublier de prendre le temps d’être heureux donc de voir ces moments de bonheur et être capable de s’en contenter.
-Il faut donner un sens à sa vie, s’obliger à faire quelque chose par jour car le bonheur est là, il suffit de le voir.
-Il faut être enthousiasme au quotidien car cela donne de l’énergie donc plus de joie. Et voir les autres heureux, cela provoque un moment de bonheur intérieur, il vient du cœur.
-Il faut respecter la vie, se dire qu’elle est digne d’être vécue et profiter…le bonheur reviendra.
-Regardez les enfants, ils sont heureux, les entendre rire est un moment de joie. Donc écoutez votre cœur et âme d’enfant et faites ce que vous aimez.
-Donnez vous un engagement, être heureux pour vous et vos proches, famille ou amis et cessez de vous en empêcher même si vous êtes malheureux à l’instant présent.
-Il faut avoir confiance en soi quoi que la vie nous réserve, et je sais qu’elle n’est pas toujours juste pour tous. Il n’y a pas de mode d’emploi pour vivre heureux, il y a toujours des embuches, mais le bonheur est au fond de nous,  alors cherchons le, à nous de découvrir comment l’être, c’est une affaire personnelle.
-Fermez les yeux et travaillez votre imagination, elle donne des ailes, elle nourrit des beaux projets et de cette façon du bonheur.
-Cultivez les valeurs auxquelles vous tenez. Restez fidèle à vous-même. Car avant ce moment de tristesse, de lassitude vous étiez heureux. Donc il faut le décider pour l’être encore.
-Connaitre la souffrance permet d’apprécier les moments de bonheur (et je sais de quoi je parle !). La vie est trop courte pour céder au malheur, il faut du courage pour être heureux, il arrive lorsque les épreuves, les obstacles ont été surmontés, ou seulement lors d’une bonne nouvelle pour qui chez certains sera insignifiante mais pour d’autres un immense bonheur.

 

Un exemple me concernant : au mois de septembre 2010  et plusieurs fois depuis, j’ai été triste à en mourir, et au fil des heures ou des jours, j’arrive à relativiser en fonction de l’évènement, de la fatigue.  Au début après le diagnostique posé, je pensais à quoi bon me battre il n’y a pas d’issus possible sauf le gain de vie de quelques mois à maximum 2 ans. A ce jour ce n’est plus la même chose ;  à chaque contrôle sanguin, l’angoisse arrive vers 15H et si à 17H pas de transfert d’urgence à l’hôpital pour transfusions ou autres, je me dis « yesssss 48H de gagné » et oui cela veut dire sauf gros soucis je suis chez moi pour 2 jours minimum jusqu’au prochain contrôle, c’est un réel moment de bonheur et de joie, mais  pour beaucoup d’entres vous cela peut paraitre ridicule.  Et je me dis aussi : « la médecine fait des progrès, pour le moment il y a 2 ans de prolongement de vie, mais pourquoi ne serais je pas toujours de ce monde dans 10 ans ou plus » Qui vivra verra ! Mais malgré tout il y a tout de même des grands moments de tristesse, de découragement, mais je dois me battre et je cherche toujours un point positif dans du négatif.

ALORS VIVEZ ET PROFITEZ DE CHAQUE INSTANT DE JOIE, DE BONHEUR


Publié dans Confiance en soi, Estime de soi, S'Aimer, m: Pensees, o: sante, forme et recettes | 7 Commentaires »

Avoir des projets de vie

Posté par isabelled.monalisa le 12 avril 2011

Avoir des projets de vie dans Confiance en soi, Estime de soi, S'Aimer 833ben_decodons

Notre futur
Nous avons tous besoin de nous projeter dans le futur, car c’est l’inconnu et le prévoir permet de donner un sens à sa vie.  Un projet est important pour ce construire, la preuve très jeune les ados doivent choisir leur orientation (alors qu’ils sont trop immatures), faire des choix, le lieu de vie, les amis que l’on va choisir. Ces choix, ces buts sont étroitement reliés à nos valeurs, notre univers affectif et émotionnel. Vouloir en changer n’est pas toujours facile voir impossible car il y a des facteurs internes et externes qui rentrent en compte : le passé, notre histoire personnelle,  notre environnement socio-culturel, les relations avec la famille, et notre propre image de soi.

Bien choisir son but
Notre bonheur en dépend. Il faut donc bien choisir entre les buts « positifs » qui nous apportent un bonheur et les « négatifs » qui peuvent compromettre notre bien être ou celui d’un tiers. Il ne faut pas confondre  notre projet personnel avec celui d’un autre. Soit ne pas faire pour ressembler à un proche ou pour lui faire plaisir. Car choisir pour soi rend la vie plus simple et permet de répondre à nos besoins. Il peut y avoir le sentiment de choisir un projet pour faire plaisir à un proche mais ce n’est qu’une motivation profonde mais extérieure, il faut le faire pour soi afin que la réussite soit une source de satisfaction durable. Il faut être positif dès que le projet est choisi et être optimiste mais cela demande des efforts. Le niveau de joie, de bonheur sera plus intense. Je pense aussi qu’un objectif plutôt spirituel, de solidarité, ou même religieux est plus bénéfique qu’un but afin d’avoir le pouvoir, la compétition, l’argent.

 dans m: Pensees

Publié dans Confiance en soi, Estime de soi, S'Aimer, m: Pensees | 2 Commentaires »

12345
 

Mon blog . |
Sombres Reminiscences |
dreakill |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Huguette.... vie et secrets.
| Introspection des doigts de...
| noamauduit